Mon premier actif : investissement immobilier

Faites le premier pas

En route vers l’indépendance financière ! Si je suis encore aujourd’hui salarié, ce n’est pas pour rien. Depuis un certain temps, je me forme à l’investissement immobilier et le moyen le plus simple pour obtenir un financement par la banque, est d’avoir un salaire régulier et stable. C’est donc la solution la plus simple que j’ai trouvé à court terme. Il me suffisait d’attendre 4 mois, de valider ma période d’essai et d’aller sonner à la porte du banquier. Pour acquérir cet actif, je suis passé par plusieurs étapes, cela ne se fait pas en un claquement de doigts. C’est ce que l’on va découvrir ici.

Actif vs Passif

Tout d’abords qu’est ce qu’un passif, qu’est-ce qu’un actif ?

Il faut bien avoir en tête que pour devenir libre financièrement nous devons chercher à obtenir un maximum d’actif. Un actif, c’est toute chose qui vont vous rapporter de l’argent, à contrario un passif va vous en faire perdre. On a tous des passifs, par exemple une voiture, une télévision, des habits, etc… Toutes ces choses ne nous rapporteront jamais d’argent. Un actif est quant à lui quelque chose comme un appartement en location, une formation que vous proposez.

Un appartement peut très bien être un passif, si vous habitez dans votre logement que vous avez acheté, alors oui, c’est un passif, vous ne tirer pas de profit. C’est pour ça qu’ici, je parle bien d’actif, si j’ai choisi d’acheter un logement, c’est pour en tirer un bénéfice.

Les actifs vous permettront d’acquérir des passifs.

Se former

La première étape avant de se lancer dans quelque chose, c’est de se former. Il existe des livres pour tout type de business, comme celui d’Olivier Roland que j’affectionne tout particulièrement. Il faut être capable de comprendre tous les rouages et ne pas se baser sur l’avis d’un proche qui nous a dit qu’un investissement est intéressant ou non sans vrais arguments. L’avis des proches est toujours intéressant à prendre en compte, chacun à vécu des choses différentes. Cependant, je te conseille de te faire ton propre avis et de t’entourer de gens compétents qui maîtrisent le sujet sur le bout des doigts.

Dans le cas de l’immobilier, j’ai suivi plusieurs formations et plusieurs Youtubeur qui en parle très bien comme Pierre Ollier (auteur du blog operationbusiness.fr) ou encore Yann Darwin (yanndarwin.com). L’immobilier est un sujet très intéressant et très vaste, il existe beaucoup de subtilités face aux impôts ou aux négociations qu’il est bon de savoir avant de faire affaire.

La clef d’un investissement, que ce soi immobilier ou autre, est de bien se former et ne pas se précipiter. Des bonnes offres, il y en a tous les jours, c’est mieux de passer à côté d’une opportunité que de faire des erreurs regrettables. Avec l’immobilier, on risque très gros.

Visite, visite, visite…

J’ai visité plusieurs bien avant de faire une offre. Je voulais absolument connaître mon marché. À chaque visite, je trouvais une nouvelle question pertinente à poser. J’ai passé beaucoup de temps à parcourir les annonces sur internet puis à prendre du temps le soir ou pendant mes pauses de midi pour aller visiter des biens. C’est une partie assez sportive lors de l’achat d’un bien, il faut se rendre à droite à gauche. En gardant la motivation, on fini par trouver ce que l’on cherche.

Si j’ai retenu une chose bien important lors de mes visites, c’est de toujours se faire accompagner par un professionnel, au moins lors d’une deuxième visite.

L’appartement que j’ai acheté est en piteux état. Il s’agit là de le remettre à neuf via des travaux chiffré à 1/2 du prix d’achat. Pour être sûr de mon coup, j’ai arrangé une seconde visite avec un maître d’oeuvre. Il a été de très bon conseils. Par son expérience il a su me dire comment arranger les pièces par rapport aux différentes arrivées d’eaux par exemple. Il m’a également conseillé sur les murs que je devais casser pour mieux organiser l’espace tout en gardant un maximum de lumière naturelle.

N’hésite pas à faire appel à un professionnel pour tes futurs investissements. Dans la plupart des cas, ils sauront vous conseiller sur ce que vous pouvez ou ne pouvez pas faire. Plus important encore, ils pourront déceler les vices cachés s’il en existe. Dans tous les cas, vous êtes gagnant et vous ne risquez pas de perdre beaucoup d’argent.

La signature du compromis

Avant de passer à la signature, il vous faudra d’abord faire une proposition d’achat. Essaye de bien la rédiger, sois précis sur ta situation pour rassurer le vendeur. N’oublie pas d’émettre des réserves si besoin, par exemple : “J’achète le bien à condition que la copropriété accepte de financer le raccord au tout à l’égout”. Pour cette lettre, il existe plusieurs exemples sur internet. Personnellement, j’ai ajouté une date limite sur ma proposition. Cela permet de mettre un peu de pression au vendeur et je n’attends pas plusieurs mois avant de me lancer dans une autre recherche si la réponse est trop longue à venir, nous sommes investisseurs et non à la recherche d’une résidence principale.

Une fois la proposition acceptée, tu dois faire appel à un notaire. Son rôle est crucial, tu ne peux pas passer outre. Il sécurise juridiquement les échanges et se chargera de rédiger le compromis de vente qui te permettra d’aller voir les banques.

Financement

Le financement n’est pas la partie la plus simple non plus. L’acquisition d’un bien est un parcours destiné aux personnes motivées !

Pour obtenir mon financement, je n’ai eu affaire à seulement 5 banques. Oui, seulement, dans beaucoup de cas, vous devrez aller toquer à la porte de plusieurs banques. Je suis en CDI ce qui facilite grandement les choses. Cependant, je ne souhaitais pas mettre d’apport et garder cet argent pour meubler le bien. Ceci posait problème aux yeux des banques. Beaucoup veulent un apport à hauteur du coût du notaire et autres charge annexes. Dans mon cas, je voulais être financé à 110% (notaire et autre charges inclut dans le prêt).

En tant que jeune dynamique en CDI, avec des comptes propres, jamais dans le négatif et un apport sur mon compte épargne tous les mois, je ne pensais pas devoir faire tout ce chemin pour trouver une banque.

La clef ici est de ne pas renoncer, il y a toujours des banques qui te refuseront, mais si tu restes motivé et sûr de toi, il y en a bien une qui acceptera de te suivre.

Conclusion

Cet investissement va me permettre de générer un cash-flow positif. J’ai étudié pendant quelques mois avant de me lancer. Une fois lancer dans les recherches j’ai fait tout les calculs nécessaires pour être sûr de mon affaire. L’étape suivante est de faire des visites, puis visite avec un professionnel (si tu ne l’es pas évidemment !). Une fois le bien trouvé, j’ai fait une proposition puis nous avons signé un compromis rédigé par nos notaires. En parallèle, j’ai commencé à chercher un financement. N’attends pas le dernier moment pour cette partie, tu peux commencer à monter le dossier dès que tu sais quel bien tu vas acquérir, tu gagneras du temps.

Maintenant passe à l’action et viens voir comment je boost ma motivation et mes résultats dans ma vie de tous les jours !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *